Imbolc 2009

21 février 2009

Samedi 31 janvier 2009. Après plusieurs mois d’échanges virtuels, de plans sur la comète et de rendez-vous à demi manqués, nous nous retrouvons enfin pour notre première rencontre en trio, à la veille de la fête païenne d’Imbolc, moment idéal pour se lancer de nouveaux défis et construire de nouveaux projets …

Après nos retrouvailles / présentations à la gare de Colmar, nous voici gaiement en route vers Notre-Dame du Schauenberg, à une vingtaine de minutes de là … L’air est glacé, la ballade promet d’être rude ; mais au-dessus de nos têtes, le soleil resplendit. Quel merveilleux augure !

A l’issue du trajet, nous laissons la voiture sur un parking, à quelques centaines de mètres du couvent.

En route pour la magie sylvestre …

muses910

Nous voici donc au Schauenberg (« regarde la montagne »)… Ainsi nommé car, d’après la légende, cette colline aurait un jour été vue illuminée par les populations de la vallée, et serait alors devenu un pèlerinage réputé dans la région. Son caractère sacré est très certainement antérieur à l’arrivée du christianisme, et nul besoin d’illuminations miraculeuses pour être touché par les énergies présentes en cette terre.

Le cadre dans lequel se dresse le couvent est si majestueux que nous en oublions bien vite l’identité chrétienne, et  nous concentrons sur la beauté des roches et l’atmosphère envoûtante du lieu.

img_4707

Sous un ciel infiniment bleu …

img_4702

… D’autres avant nous ont succombé à l’atmosphère de paix …

img_4708

Plus bas, un autre chemin s’ouvre à nous … Quelles surprises Mère Nature nous réserve-t-elle encore ?

muses116

Quelques filaments de glace, scintillant sous le soleil d’hiver …

muses115

Le nez en l’air, nous découvrons un magnifique rocher. Après quelques efforts de grimpette, nous voilà à ses pieds, et pendant que Ka croque le géant de pierre en deux ou trois coups de crayon …

01310910

… La Louve, portée par ses rêves, en découvre les secrets.

Une porte s’ouvre sur la lumière, à qui sait s’en montrer digne …

*

Après un casse-croûte bien mérité (et une séance de bavardages intempestifs, faut-il le préciser ^^), nous rebroussons chemin, prêtes à rejoindre la voiture.

Nous n’avons pas trouvé la fameuse « Table des Druides », qui nous a fait tant rêver …

Et puis finalement, au détour d’un panneau, et après quelques nouveaux efforts …

01310911

… La voilà !

013109121

Entre équilibre et chaos, immobilité et mouvement …

muses410

Un regard sur la forêt environnante, témoin privilégiée des mystères minéraux.

01310914

Cette étape franchie, nous voici prêtes à retourner vers la civilisation, pleines d’énergies nouvelles et de projets ambitieux pour notre cercle.

Un chocolat chaud réconfortant pour finir la journée, et voici l’heure de la séparation …

*

Qu’Elle soit remerciée pour son souffle purificateur et les visions qu’Elle a fait naître dans nos esprits ce jour-là !

Les Muses de Gaïa

10 février 2009

Le terme de Gaïa, puisé dans la mythologie grecque, a été choisi pour sa puissance évocatrice, afin de symboliser Mère Nature en tant qu’entité vivante.

Gaïa est Celle qui est au delà des hommes, mais aussi au delà des dieux. Elle est l’origine, l’essence de Vie, Celle en qui tout être vivant évolue. Elle régit l’équilibre naturel, planétaire, cosmique. Nous en sommes dépendants, tout en en faisant partie intégrante. Son énergie, Sa force créatrice transcende chaque être.

Certaines traditions très anciennes font des Muses les filles de Gaïa ; elles sont, quoiqu’il en soit, celles qui lui rendent hommage en inspirant les poètes.

Par le biais de la réflexion, de la création, de la méditation, de la célébration, de tout acte qui nous amène à aller au-delà de nous-même, mais aussi plus simplement par notre respect et notre pleine présence, par nos actes, nos rencontres, nos pensées tournées vers la Nature …

… Nous souhaitons à notre tour entretenir le souffle vitale de Gaïa.

gaia

Nos rencontres

10 février 2009

Moments d’échange autour de diverses thématiques liées au paganisme, de partage de nos pratiques artistiques, artisanales ou spirituelles, nos rencontres sont aussi l’occasion d’aller, en toute simplicité, à la rencontre de Mère Nature, en explorant les lieux riches d’histoire, de légendes et d’énergies de nos contrées.

Une célébration commune des sabbats, autour d’un repas aux couleurs de la saison et d’ateliers en corrélation, font également partie intégrante de nos réunions.

Nous ne nous fixons aucune ligne de conduite ; nos activités sont le reflet de nos personnalités, évoluant en même temps que nous avancerons dans notre quête de sens, et, bien sûr, au fur et à mesure que d’autres femmes se joindront à nous.

Qui sommes-nous ?

10 février 2009

Notre cercle a vu le jour lors des célébrations de Samhain 2008, à l’occasion d’une première rencontre dans le frimas franc-comtois … Nous découvrant de nombreux intérêts et envies similaires, nous décidons alors, à deux, de nous lancer dans l’aventure de rencontres païennes féminines dans le Nord-Est de la France. Quelques mois ont passé depuis, pendant lesquels nous n’avons cessé d’échanger virtuellement autour de ce projet qui nous tenait tant à coeur.

Voici le temps de la régénération d’Imbolc enfin venu … Désormais trois, nous espérons voir notre cercle s’agrandir petit à petit, et s’enrichir au contact de femmes de tous âges et de toutes traditions spirituelles, désireuses de partager leurs réflexions et leurs pratiques, lors de rencontres organisées autour des huit temps forts de la roue de l’année.

imbolc

* Accrochez-vous à vos rêves, car ils sont la promesse du printemps … *